Problèmes avec la parole et la compréhension de ce qui a été dit.

Les problèmes de langage figurent parmi les symptômes les plus fréquents d’un AVC. Un patient avec un AVC peut avoir soudainement des difficultés pour parler. Il peut ne pas être en mesure de comprendre ce qu’on lui raconte. Demandez au patient de répéter une simple phrase que vous avez prononcée. S’il est très difficile de prononcer ces mots, la cause peut être un AVC.

 

Parésie ou paralysie ou un engourdissement du visage, bras ou jambe.

Ce phénomène se manifeste le plus souvent d’un côté du corps. La bouche de la victime d’AVC peut soudainement être de travers. Il se peut également que le patient a des difficultés pour mouvoir le bras ou les doigts.

 

Mal de tête brutal et violent

Un mal de tête n’est pas forcément un signe d’AVC. Mais si le mal de tête est inattendu ou est d’une intensité inhabituelle, il y a lieu de s’inquiéter. Si le mal de tête s’accompagne d’une raideur de nuque, d’une facialgie ou de vomissements, il vaut mieux consulter immédiatement un médecin.  Il peut s’agir d’une migraine, mais si ces symptômes ne se sont jamais manifesté savant, il vaut mieux réagir de manière adéquate et rapide.

 

Troubles de vue

Des troubles de vue d’apparition brutale sont un signe distinctif d’AVC. Il faut faire attention à: un victime d’AVC ne peut par exemple pas voir quoique ce soit par un œil ou peut avoir des difficultés pour regarder à gauche ou à droite. Il peut aussi se plaindre d’une vue trouble ou double.

 

Apparition brutale des trouble de la marche, de l’équilibre ou de la coordination, vertiges.

Marcher comme si on avait bu, trébucher et même tomber peuvent être des symptômes d’un AVC. Il faut aussi faire attention à des troubles de la fine motricité (comme écrire ou ramasser quelque chose), notamment chez des personnes âgées.

 

Que faut-il faire si vous pensez reconnaître des symptômes suggestifs d’un AVC?

Si vous êtes vraiment convaincu qu’il y a quelque chose qui ne va pas, il vaut mieux téléphoner immédiatement au numéro d’urgence, pour que le patient reçoive les soins nécessaires dans les meilleurs délais.

En cas de doute, il est également recommandé de ne pas perdre du temps, et de se mettre en contact avec le médecin de famille ou la maison de garde. Le médecin peut poser des questions qui permettent de poser le diagnostic correct dans les délais qui s’imposent. De toute façon, ne tardez pas mais faites appel à un expert. En somme, il s’agit d’une vie humaine.

 

Bibliographie: http://mens-en-gezondheid.infonu.nl/aandoeningen/39901-beroerte-hoe-herken-je-een-hersenbloeding-of-infarct.html (en néérlandais)

 

Sites web relatés

La campagne du BSC « Reconnaître à temps les symptômes d’un AVC, c’est sauver des vies »: http://www.reconnaitreunavc.be/

Une vidéo d’information d’une campagne britannique: https://www.youtube.com/watch?v=CEmR4HaluYw (en anglais)